Holstein Canada

Information et services génétiques


Évaluations génétiques au Canada

Le calcul et la publication des évaluations génétiques des bovins laitiers au Canada sont la responsabilité du
Réseau laitier canadien (CDN) . Un conseil d’administration composé de huit (8) membres, dont la majorité est composée de producteurs laitiers, dirige cet organisme national à but non lucratif. Parmi les organisations membres de CDN, on retrouve toutes les associations de race, les agences de contrôle laitier et les centres d’insémination artificielle canadiens ainsi que les Producteurs laitiers du Canada.

CDN fournit les évaluations génétiques pour sept races laitières : Holstein, Ayrshire, Jersey, Suisse brune, Canadienne , Guernsey et Milking Shorthorn. Tous les animaux reçoivent une évaluation génétique pour une série complète de caractères incluant la production, la conformation et les caractères fonctionnels.

Tous les calculs des évaluations génétiques au Canada utilisent une méthodologie appelée le
« Modèle animal » qui a pour objectif d’estimer le mérite génétique de chaque animal. L’évaluation génétique de chaque animal est basée sur les contributions de quatre sources possibles : les parents, la performance, la progéniture et l’ADN (génotype). Lorsqu’un animal n’a pas de performance, pas de progéniture ou pas d’ADN, nous nous fions alors à la moyenne de ses parents pour évaluer son potentiel génétique et calculer son mérite génétique ou la Moyenne des parents. La Moyenne des parents d’un animal évolue continuellement à mesure que le père, la mère et/ou des ancêtres plus éloignés dans la généalogie ajoutent des données à leur propre performance ainsi qu’à celle de la progéniture existante et nouvelle.

La principale source d’information servant à évaluer le mérite génétique d’un animal est la performance de sa progéniture. C’est alors un « test ultime » qui permet de savoir à quel point un animal réussit à transmettre son potentiel génétique.

Chez les vaches, leur performance (classification et relevés de production) compte également, mais dans une moindre mesure.

Pour les animaux qui sont testés pour la génomique, la contribution de l’ADN est AJOUTÉE à l’information disponible, elle ne remplace aucune source d’information. Lorsque l’information est ajoutée, la fiabilité de l’évaluation génétique augmente habituellement.

Fiabilité des évaluations génétiques

Le degré de certitude dans le calcul d’une Valeur d’élevage estimée (VÉE) est mesuré par la « fiabilité ». Elle est définie comme le carré de la corrélation entre les valeurs d’élevage réelles et estimées d’un caractère. Le niveau de fiabilité est fonction de l’héritabilité ainsi que de la quantité d’information disponible sur le caractère.

L’information sur le profil d’ADN de chaque animal en tant que source supplémentaire de données a grandement modifié le paysage des programmes et des stratégies d’amélioration génétique qui contribuent aux évaluations génétiques. Depuis août 2009, les évaluations génétiques officielles de la race Holstein au Canada incluent l’information génomique en combinaison avec les données de performance traditionnelles fournies par la généalogie et la progéniture. Les gains les plus importants dans la précision des évaluations génétiques sont réalisés pour les jeunes taureaux et les génisses qui, traditionnellement, n’auraient qu’une Moyenne des parents. Le tableau ci-dessous indique le gain moyen en matière de fiabilité de l’IPV (avril 2013) pour différents sous-groupes d’animaux dans la population Holstein canadienne.

Évaluations Génétiques

Sous-groupe pour la race Holstein Moyenne de la fiabilité de l’IPV
Traditionnelle Génomique Gain Poids VGD
50 k – jeunes taureaux et génisses (nés en 2010-2012) 38 70 32 65 %
FD (3 k ou 6 k) –génisses (nées en 2011-2013) 34 67 33 66 %
FD – vaches plus jeunes en 1re ou en 2e lactation 50 69 19 58 %
FD – vaches étrangères avec MACE au Canada 42 69 27 62 %
Taureaux éprouvés avec une 1re génération au Canada 85 90 5 51 %
Taureaux étrangers avec MACE au Canada 69 83 14 55 %

Indice de profit à vie (IPV)

Le Canada sélectionne en vue d’un élevage équilibré et l’indice national de sélection reflète la rentabilité relative à laquelle on peut s’attendre pendant la durée de vie des futures filles. Chaque race accorde une importance différente à chaque caractère, mais elle inclut toujours trois principales sections : la Production, la Durabilité et la Santé et fertilité.

Interprétation des évaluations génétiques

Le principal objectif des évaluations génétiques est la sélection, pour chaque race, de taureaux et de vaches supérieurs en tant que parents de la prochaine génération. Ils sont identifiés et comparés à un groupe de référence qui est considéré comme la moyenne de la race. Le tableau suivant vous aidera à interpréter les différents caractères évalués, leur échelle et les unités qu’ils expriment.

Caractère Interprétation
Indice de profit
à vie (IPV)
Profit à vie relatif estimé pour la future progéniture basé sur leur potentiel génétique pour la production, la longévité et la santé et fertilité

Unités et échelles - Holstein :
Unités : Points relatifs à la moyenne de la race (1800)
Échelle : 0 à 3500 points
    
Rendements en lait, en gras et en protéine
Exprimé sous forme de Valeur d’élevage estimée (VÉE). Rendement estimé en lait, en gras et en protéine durant une lactation de 305 jours dans un troupeau de régie moyenne

Unités et échelles - Holstein :
Unités : Kilogrammes
Échelle : Lait : ± 2550 kg
Gras : ± 95 kg
Protéine : ± 80 kg

Information supplémentaire :
Calculés selon le Modèle canadien Jour du test. Les rendements en 24 heures pour chaque test mensuel de chaque vache sont utilisés
    
Différentielles
en gras et en protéine
Déviation estimée par rapport à la moyenne de la race pour le % de gras et de protéine durant une lactation de 305 jours dans un troupeau de régie moyenne

Unités et échelles - Holstein :
Unités : %
Échelle : Holstein : Gras : ±0,80
Protéine : ±0,50
    
Caractères de conformation Supériorité relative estimée des filles en première lactation pour chaque caractère de conformation

Unités et échelles - Holstein :
Moyenne : 0
Écart : -15 à +15

Information supplémentaire
Les classifications officielles sont utilisées. Toutes les classifications et les reclassifications à l’intérieur de la 1re lactation sont incluses pour calculer ces indices
    
Compte des cellules somatiques Compte des cellules somatiques (CCS) attendu chez les filles durant les trois premières lactations. De manière similaire aux autres traits fonctionnels, une VÉR plus élevée se traduit par un CCS plus bas et reflète une meilleure résistance à la mammite.

Unités et échelles - Holstein :
Moyenne : 100
Écart : 85-115

Information supplémentaire :
À partir de décembre 2018, les épreuves pour le Compte des cellules somatiques (CCS) seront exprimées en Valeurs d’élevage relatives (VÉR).
    
Persistance de lactation Exprimé comme le % du rendement quotidien en lait des filles à 280 jours en lait par
rapport au 60e jour

Unités et échelles - Holstein :
Moyenne : 100
Écart : 85-115

Information supplémentaire :
Les taureaux avec une épreuve supérieure à la moyenne ont des filles avec une courbe de lactation plus plate par rapport aux taureaux dont les filles ont des rendements quotidiens en lait inférieurs à la moyenne après le pic de lactation
    
Durée de vie Nombre estimé de lactations additionnelles pendant lesquelles les filles resteront dans le troupeau à la suite d’une réduction de la réforme involontaire par rapport au taureau moyen et indépendamment du niveau de production des filles

Information supplémentaire :
Inclut une combinaison de renseignements réels sur la survie (connus plus tard dans la vie) et une prédiction de la longévité prévue (durée de vie indirecte)
    
Vitesse
de traite
% estimé de filles en première lactation évaluées « Moyennes », « Calmes » ou « Très calmes ».

Information supplémentaire :
Chaque vache est évaluée pendant les six premiers mois de lactation par le propriétaire du troupeau comme étant « Très lente », « Lente », « Moyenne », « Rapide » ou « Très rapide »
Tempérament
de traite
% estimé de filles en première lactation évaluées « Moyennes », « Calmes » ou « Très calmes ».

Information supplémentaire :
Chaque vache est évaluée pendant les six premiers mois de lactation par le propriétaire du troupeau comme étant « Très nerveuse », « Nerveuse », « Moyenne », « Calme » ou « Très calme »
    
Facilité de vêlage Aide à identifier les taureaux qui augmentent la probabilité que leur progéniture naisse facilement et vivante

Information supplémentaire :
Inclut : facilité de vêlage au 1er vêlage et lors des vêlages suivants, survie des veaux au 1er vêlage et lors des vêlages suivants – pour la progéniture directe des taureaux
    
Aptitude des
filles au vêlage
Vise à réduire les problèmes de vêlage et à augmenter le taux de survie des veaux

Information supplémentaire :
Inclut : facilité de vêlage au 1er vêlage et lors des vêlages suivants, survie des veaux au 1er vêlage et lors des vêlages suivants – lorsque les filles de ces taureaux vêlent
    
Fertilité
des filles
Mesure de la fertilité prévue des filles d’un taureau évaluée de la première à la dernière lactation

Information supplémentaire :
Inclut 4 caractères : âge à la 1re insémination des génisses vierges, le taux de non-retour à 56 jours pour les génisses vierges, intervalle entre le vêlage et la 1re insémination pour les vaches et taux de non-retour à 56 jours pour les vaches
   
Cote de
condition de chair
Permet à la sélection de hausser la CCC moyenne au premier vêlage et au moment du pic de production

Unités et échelles - Holstein :
Écart : 100
Écart : 85-115

Information supplémentaire :
Il est prévu que cet objectif de sélection améliorera la fertilité, réduira l’incidence de la maladie et entraînera une vie productive plus longue